Le Blog, Nos rencontres

MARRONS IMBERT : la crème de la crème depuis plus de 100 ans

MARRONS IMBERT

La Société des Marrons glacés d’Aubenas, créée officiellement en 1920, est née peu avant la Guerre de 14-18, de l’association de Gustave Imbert (industriel dévideur de cocons) et d’un pâtissier Albenassien Eugène Contassot – le premier ayant le matériel (chaudières) et le second, le savoir-faire du produit – .

Marrons Imbert : Les origines

Ensemble, ils décident de se lancer dans la fabrication des marrons confits et des marrons glacés. Ils mettent au point une méthode pour raccourcir les temps de confisage pour l’élaboration des marrons glacés et s’apprêtent à construire un atelier spécialisé pour industrialiser le processus.

Ils fabriquent également des confitures et des fruits au sirop très en vogue à cette époque.

La société est rebaptisée Marrons Imbert, au tout début des années 20, lorsque Gustave Imbert rachète rapidement les parts de son associé (entreprise qui restera dans cette famille jusqu’à ce jour).

 En 1950, à la disparition de Gustave Imbert, son fils Maurice, reprend l’entreprise (après un début de carrière dans la magistrature). Son goût du perfectionnisme permet à celle-ci de traverser la deuxième partie du 20ème siècle tout en gardant intactes les méthodes traditionnelles de transformation.

Il limite son activité aux produits à base de châtaignes en abandonnant la confiturerie.

La relève dans le respect de la tradition

Il transmet l’entreprise en 1993 à Stéphanie Nogier-Imbert, arrière petite fille du fondateur Gustave et à son conjoint, Alexandre Nogier, qui en sont aujourd’hui toujours dirigeants.

L’entreprise va poursuivre dans la tradition ; elle accordera une importance toujours aussi grande à la qualité en utilisant donc des procédés quasi artisanaux et sans conservateurs, garante de la perfection tout en mettant à profit des matériels modernisés : 

Cuisson à l’eau des châtaignes épluchées en retirant la peau. Cela permet d’éviter l’amertume de l’enveloppe et donc l’ajout de sucre pour compenser.

Comme indiqué sur le site internet de l’entreprise : « Que l’on parle de marrons glacés, de crème de marrons, de purée, de purée sucrée ou de pâte de marrons, l’épluchage systématique et le tri rigoureux des fruits avant cuisson permettent d’exprimer toute la finesse et la délicatesse de la châtaigne, juste relevée par le sucre raffiné et la vanille en gousse”.

Si les marrons glacés ne constituent pas une part très forte du chiffre d’affaires, leur réputation est fondamentale pour l’image de l’entreprise et constitue un moteur pour la vente des autres produits.

La consécration à l’international

La Maison Imbert reste sur un créneau haut de gamme, reconnue aussi par des grands chefs et sa réputation ne cesse de grandir.

L’exportation vers les pays d’Extrême-Orient pèse près de la moitié du chiffre d’affaires (dont 20% au Japon). En effet, malgré la très forte présence du châtaignier dans ces pays, il n’y existe pas de produits transformés de qualité, essentiellement en raison de la fadeur de la châtaigne issue des variétés asiatiques du châtaignier. 

Dans notre boutique, vous pourrez découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *